Je me suis demandée toute la journée si j ' allais faire un billet sur ce jour particulier de  la Toussaint . Toute cette agitation dans les cimetières ,ce jour-là , ne m 'a jamais plu , l 'abondance de fleurs non plus .Je n ' ai pas besoin d 'un jour officiel sur le calendrier pour penser à mes disparus .Au contraire ,je préfère être seule pour pouvoir continuer à leur parler sans paraître dérangée .

Tous les jours qui passent me font ressentir la cruelle absence ; je constate le manque terrible de ce qui ne sera plus,la fin d'une vie heureuse .Et pourtant ,je suis là ,essayant de ne pas perdre pied .Je garde précieusement mes souvenirs des jours heureux , mais  vivre que de souvenirs ,est-ce vivre   ?    

J'aimerais croire que tu as rejoint tous ceux qui sont partis avant toi,et que nous aimions, ton père et le mien ,nos grands-parents  et ces petits enfants morts avant d 'avoir vécu ......

Encore une soirée difficile et une nuit qui s'annonce blanche ,j 'ai mal à la tête ......Je voudrais faire le vide mais mes tristes pensées m'en empêchent .