Ce soir ,après avoir ramené mes loulous chez eux ,j'ai croisé dans le hall de l'immeuble ,une voisine qui garde son petit fils de 6 ans le mercredi .Quand on le rencontre au square ,il joue gentiment avec Victor .C' est un petit garçon doux et rêveur avec une imagination débordante .

Ses parents l'ont inscrit au foot ,voulant sans doute le dégourdir .Aujourd 'hui ,c'était le troisième entraînement .Sa grand-mère se charge de l'emmener le mercredi après-midi .

Et voilà qu'elle me raconte une histoire que j'ai trouvée tout à fait charmante mais qui l 'embarrasse beaucoup. Comme les autres adultes ,elle attendait au portail du stade que les enfants arrivent ,quand soudain l'entraîneur lui a fait signe de rentrer et lui a dit qu'il voulait lui parler .Le petit était assis sur un banc ,il baissait la tête et tenait dans sa main un petit bouquet ( comme la dernière fois ,et celle encore d'avant ....)

- " Madame ,lui dit-il ,je suis un peu gêné de vous dire ça ,mais vous devriez  inscrire le petit à une autre activité ,peut-être moins collective . Le ballon ne l'intéresse pas ,il l'évite ,il en a peur et il passe son temps à cueillir des fleurs ,je n'ai jamais vu cela ."

Il avait l'air sidéré de rencontrer un enfant qui ne se prenne pas pour Zidane .

Ma voisine a été soulagée ,elle croyait qu 'il s'était passé quelque chose de très grave vu le sérieux de l 'entraîneur .Elle avait été heureuse que l'enfant lui donne des fleurs mais elle pensait qu'il les avait ramassées après le match .Par contre ,le papa n'avait pas bien pris la nouvelle ,elle avait peur qu'il soit fâché .

Moi ,je trouve cette histoire délicieuse ,je trouve qu'il faut être drôlement courageux pour ne pas être un mouton qui suit le troupeau ou avoir de gros problèmes ,et je ne pense pas que ce soit le cas .Cet enfant a besoin de se dépenser et de faire du sport mais pas celui-là ,certainement.